Le mot de la semaine

Notre sélection Art & Essai :

Cette semaine , la Corée du sud est à l’honneur avec deux films :

 « Memories of murder » est le film qui fit connaitre Joon-Ho Bong au début du 21ème siècle. Depuis cette époque,  le réalisateur ne signe que des grands films ( « The host », « Mother », « Snowpiercer » entre autres) et son dernier film, « Okja », aura alimenté une énorme polémique sur la Croisette cette année… oui, il s’agit d’un des deux films produits par Netflix et provoqua une cabale d’envergure sans toutefois remettre en cause ni l’auteur, ni son œuvre. Quoiqu’il en soit, l’occasion est trop belle pour (re)découvrir ce polar majuscule qu’est « memories of murder » et, qui plus est, dans une copie magnifiquement restaurée. Un CHEF-D’ŒUVRE.

« Sans pitié» est un premier film. L’affiche dit « Tarantinesque » et pour une fois, on ne peut pas dire que l’analogie est usurpée. Un film fort, violent, noir à découvrir absolument. « Pour apprécier cet impressionnant polar, il est déconseillé d'avoir une ­demi-minute d'inattention. Entre deux fusillades aux chorégraphies somptueuses et trois mouvements de caméra incroyables, les intentions des personnages semblent impénétrables, puis tout s'éclaire dans un flash-back brillant. » - TELERAMA

Terrence Malick est dans une phase visiblement créatrice en ce moment. « Song to song » est le second Malick de l’année… vous imaginez ! Une belle histoire d’amour, un peu rock’n’roll et déstructurée. Un casting brillantissime , comme toujours chez Malick... Gosling, Portman, Mara, Fassbender, Blanchett, Hunter et Val Kilmer…rien que ça. « Dans ce laboratoire de cinéma, où la fiction prolifère sans limites (...), la fin a tout d'une concession (la seule) aux lois de la narration classique. De fait, elle paraît simpliste. Mais après le documentaire "Voyage of time" (...), cosmogonie fumeuse, "Song to song" redonne sa place à Terrence Malick, entre inquiétude morale et exaltation des sens. »-TELERAMA

Kusturica nous revient, enfin, avec « On the milky road » . L’occasion pour le réalisateur de  dépeindre une magnifique histoire d’amour interdite entre un serbe et une réfugiée italienne. « Comédie tragique d’une étrange beauté, "On the Milky Road" est l’expression parfaite d’un onirisme génialement désespéré. Critique sociale et religieuse à la musicalité grinçante, cet impitoyable ballet envoie valser son auteur aux bras d’une Monica Bellucci rarement aussi enchanteresse. » - ROLLING STONE

« I am not Madame Bovary » raconte le combat d’une femme chinoise, abandonnée par son mari,  déterminée à faire valoir ses droits. « Un pamphlet féministe de plus de deux heures en forme d’essai esthétique, l’écran changeant régulièrement de forme, du rond pour la campagne au carré pour la ville, traduction visuelle de l’étau étranglant cette victime dont le seul crime est de refuser toute docilité et toute obéissance. » - LA SEPTIEME OBSESSION

« Un femme fantastique » est également une superbe portrait de femme. Cette fois, il s’agit d’une femme meurtrie par le décès de son compagnon. Elle se retrouve confrontée à l’hostilité de sa « belle-famille » et va se battre pour exister. « Magistralement interprété par l'actrice chilienne transgenre Daniela Vega, "Une femme fantastique" est un drame déchirant sur la transsexualité. Dont certaines scènes bouleversent. Le nouvel Almodovar est chilien. » - LE PARISIEN

 

Egalement à l'affiche cette semaine :

 « Les as de la jungle» va ravir les plus jeunes. Un jeune pingouin, élévé par une tigresse, devenu un as du kung-fu…. Improbable, mais terriblement réussi. Jusqu’au jour où une équipe de babouins emmenés par un koala diabolique veulent détruire la jungle. Alors, Ce jeune pingouin, Maurice, va tout faire avec ses amis pour faire régner l’ordre et la justice dans la jungle….

S’il est bien un film attendu cet été, il s’agit bien de « Valérian et la cité des mille planêtes ». Luc Besson s’attaque à la légendaire, la très culte BD de Mézières et Christin. Forcément, les bédéphiles attendent le réalisateur au tournant. Quoiqu’il en soit, Luc Besson signe une formidable épopée intergalactique et une film unique dans le paysage cinématographique français.

 

BC

PRIVATISER UNE SALLE
NOS ÉVÉNEMENTS
PLAN D’ACCÈS
CONTACT
Inscrivez-vous et recevez la newsletter
OFFRES ET TARIFS

INFORMATIONS